Les 3 questions a se poser pour choisir la blockchain de son projet – Young Tech

Les 3 questions a se poser pour choisir la blockchain de son projet

La blockchain a connu sa « Block Fame » et se prépare à consolider et étendre l’existant. L’arrivée de ce bear market et la chute de FTX n’est pas un signe de la fin des projets blockchain, mais plutôt le signe d’une véritable professionnalisation des projets en cours et à venir.

En effet, malgré cette mauvaise publicité, la blockchain reste une technologie qui a prouvée son utilisé et qui s’est montrée la plus efficace dans les secteurs suivants :

  • Assurance et mutuelles
  • Notaire immobilier
  • Logistique et supply chain
  • l’Identity management dans la domotique & la santé
  • Finance : transaction financières

Les entreprises des ces secteurs vont être fortement tentées de monter des projets pour optimiser leurs performances à l’aide des bénéfices de la technologie blockchain.

A l’heure actuelle, plus de 20 000 cryptomonnaies actives existent, sur plus de 1000 blockchains différentes existent (https://earthweb.com/how-many-blockchains-are-there/)

Mais alors, comment choisir la bonne blockchain pour son projet ?

Voici pour vous les 3 questions clefs à se poser pour choisir la blockchain de son projet :

1) Quel est le langage de développement de ma blockchain ?

Le développement blockchain ne se fait pas avec un langage universel. Certaines blockchain partagent un même langage, d’autres en utilisent un différent. Le coût de développement selon les langages est variable car l’offre et la demande de développeurs compétents peut varier de manière significative entre ces différents langages.

Logiquement, plus le langage de développement blockchain est répandu, plus y aura de développeurs compétents pour un prix abordable. Inversement, il sera plus difficile de trouver des développeurs compétents pour un bon prix dans des langages les moins répandus.

2) Une fois en place, quelle est la valeur de vos frais de transactions / stockage de données ?

En quelques mots simples, vous devrez payer à plusieurs moments distincts pour que votre application blockchain fonctionne via une blockchain existante. Lors de la mise en ligne et des modifications de votre application, vous devrez déboursé plus ou moins de token en fonction de votre choix de technologie pour valider la pousser votre application sur une blockchain live. Enfin, lors de la réalisation de transactions, vous devrez payer des frais de transaction, qui vont également dépendre de la blockchain choisie.

! Réfléchissez-y en amont et vérifiez que ces coûts ont bien été pris en compte dans votre business model et votre business plan !

3) Quelle est la taille de la communauté de cette blockchain et l’intensité des activités de développement ? Le nombre de validateurs ?

Pour voir la taille de la communauté d’une blockchain, le plus efficace et de se rendre sur GitHub. Sur cette plateforme, vous pourrez rapidement identifier le nombre de contributeurs sur cette technologie, le nombre de projets annexes (”forks”) proposés par la communauté et le nombre de “push”.

Vous devrez également vous assurez que cette blockchain comporte suffisamment de validateur. Plus il y en a, plus vous pourrez faire de transactions et plus celles-ci seront fluides.

Enfin, le plus important avant de se lancer dans un projet blockchain, c’est de se renseigner sur cette technologie et de la comprendre. Il est important de se familiariser avec la technologie et la gestion de projet technologique pour en comprendre tous les enjeux, cela vous évitera de tomber de haut !

Si vous n’êtes toujours pas sûrs de la blockchain sur laquelle vous lancer, vous pouvez toujours nous contacter, nous pourrons vous donner de précieux conseils ! Pour ceux qui se sont déjà lancé, vous pouvez commenter sous ce post la blockchain que vous avez choisie !

Source de l’image de l’articile IHS Markets

Partager:

LinkedIn
Young Tech content

Nos autres posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.